Accord de partenariat entre Thunder Power et le Carol’or

Tôt ce matin, un accord important a été signé entre Carol’Or ASBL et la société chinoise Thunder Austin Power qui produira ses voitures électriques Cloé dès début 2020 à Charleroi. L’entreprise occupera les anciens bâtiments de la société Caterpillar à Gosselies. Thunder Power accepte ainsi d’être payé en Carol’Or, la future monnaie complémentaire de la région de Charleroi. L’entreprise occupera les anciens bâtiments de la société Caterpillar à Gosselies.

« Nous désirons redynamiser l’économie wallonne et en particulier, la région de Charleroi » nous affirme le représentant de la société chinoise, Monsieur Zhin Whan Pho Poh.

Pour rappel, une monnaie complémentaire locale permet d’effectuer ses achats dans un périmètre précis, ce qui favorise les circuits courts.

«C’est une grande victoire pour notre ASBL de pouvoir combiner nos objectifs de consommation locale avec le volet écologique que représentent ces véhicules électriques», nous signale Valter Iurlaro, représentant de l’ASBL. Nous sommes très satisfaits ».

Il y a malheureusement un problème technique dans cet accord: la valeur des coupures du Carol’Or est actuellement limitée à 25CR. Les Chinois voudraient que le Carol’Or imprime des billets d’une valeur supérieure, par exemple 1.000CR ou 5.000CR.

Un projet est donc à l’étude. La joyeuse équipe du Carol’Or hésite encore dans le choix du thème de ce nouveau « gros » billet: hommes politiques locaux, sportifs Carolos connus ou artistes du cru tels que Kid Noize, Mochélan ou Mélanie De Biasio.

La cellule Catch a été bien entendu impliquée dans la conduite de cette étude oh combien importante pour le futur de notre belle région.

Les monnaies locales en France

Grâce au travail d’archiviste de Iannis, voici quelques vidéos sur les monnaies locales en France, autant d’aventures humaines formidables avec, en trame de fond, un constat commun: au bout du compte, on se rend compte que ce phénomène récent retisse du lien entre les gens, redonne du sens à l’économie et surtout re-dynamise les économies locales !

C’est une des raisons pour lesquelles la France a accordé un statut officiel aux monnaies locales, ce qui n’est pas (encore ?) le cas en Belgique.